La Roche-aux-FéesDans les environsPortraits

 


UN PEU D'HISTOIRE
La Roche aux fées est sans contestation le plus grand dolmen de France. Sa construction remonte au néolithique (2000 ans avant notre ère) et les spécialistes qui se sont penchés sur cette question n'ont toujours pas élucidé comment ce dolmen a pu être construit. En effet, il est établi que le lieu d'origine des pierres est situé à plusieurs kilomètres de leur emplacement actuel. Or, quand on sait que certaines pierres pèsent plus de 45 tonnes, l'on ne sait toujours pas très bien comment les habitants de la région ont fait pour déplacer puis assembler l'ensembles des rocs.

De ce mystère est née la légende qui veut que ce soit la fée Viviane, aidée de ses fées architectes, qui ait décidé de construire cet imposant monument. Tellement hors de portée des possibilités humaines, il serait une preuve incontestable de l'existence des fées...

DESCRIPTION
L'ensemble du monument est constitué de trois parties distinctes :
le portique, élément triomphal, dressé face au soleil levant lors du solstice d'hiver. C'est l'élément le plus spectaculaire, formé par deux piliers soigneusement équarris supportant un grand linteau long de 5m50 et large de 1m30, l'antichambre et enfin la chambre principale dans laquelle l'on se tient facilement debout. Longue de plus de 14m et large de 3m90, elle est aménagée en quatre compartiments successifs

LEGENDES
Les fées constructrices
Les fées transportèrent les blocs de pierre dans leur tablier pour construire en une seule nuit ce monument-tombeau, orienté de façon à ce que les défunts soient réchauffés par les premiers rayons du soleil dans les froideurs de l'hiver.
Les vilaines fées
Qui se laisse aller à écouter le chant des fées est perdu, il disparaîtra et ne reviendra jamais. On a entendu dire également qu'il peut arriver, un jour, de trouver dans le petit lit un enfant maigrelet bien différent de celui qu'on y avait laissé. En effet les enfants des fées sont le plus souvent chétifs et elles les échangent parfois avec d'autres, plus forts.
Les amoureux
Sur les conseils de la fée Viviane, les bonnes fées décidèrent de changer en jeu innocent le méchant sortilège imaginé par la malveillante fée Carabosse.Depuis, les amoureux qui s'interrogent sur leur avenir doivent faire le tour de la Roche-aux-fées, chacun dans un sens différent. Ils dénombrent alors les pierres et si le nombre est identique, ils sont promis à un avenir idyllique... Si la différence est de plus de deux pierres, il vaut mieux renoncer à l'union...

Pour de plus amples renseignements, vous pouvez contacter
M. DURAND 1 rue des fées - 35150 Essé
Tél 02 99 47 04 37